11 février 2012 : Plan de lutte contre les "algues vertes"

Voir l'article précédent

 

Les GPS se sont-ils affolés en entrant dans le "nouveau" bourg de Gouesnac'h. Jeudi soir, les élus de la communauté de communes du Pays fouesnantais avaient rendez-vous à Gouesnac’h. Nombre d'entre eux se sont égarés, sans doute distrait par un aménagement qui ne les a pas laissé indiférent. La prochaine fois, c'est sûr qu'ils trouveront les panneaux directionnels adéquats.

Marée verte...

Vaste programme que celui du plan de lutte contre les algues vertes. Il s’articule en 4 volets et en 23 fiches d’actions.

L'agroalimentaire

Le volet agricole et agroalimentaire a pour but de concourir à améliorer l’efficience de l’azote dans les systèmes agricoles. Des exemples ? En organisant la gestion de fertilisation via une méthode de raisonnement de la dose d'apports azotés aux cultures ; En instaurant une continuité des couverts végétaux ; En augmentant les surfaces herbagères.

Zones humides

La reconquête des zones humides entre dans le volet des zones tampons naturelles.Il s'agit de proposer des actions pour augmenter de façon conséquente les surfaces dilluantes, comme les prairies et les parties humides en fond de vallée. Comment ? Via la remise en herbe, l'acquisition par la collectivité et la réhabilitation.

L'assainissement

Les rejets directs d’ans le milieu des eaux usées non traités sont passés à la loupe dans le volet assainissement.


Transversal

Le volet transversal considère l’ensemble des actions menées indépendamment d’autres volets du programme, telles que la coordination et l’amélioration de la connaissance sur les marées vertes (rôle du phosphore).


C'est OK pour le projet
Le projet s'est concrétisé ce samedi matin à l'Archipel, par un jeu de signatures des différents partenaires. Les trois chartes précisent leur engagement au niveau du territoire, l’accompagnement et l’engagement individuel des agriculteurs.


138075 € par an pour la CCPF

Le budget prévisionnel du plan "Algues vertes" annonce pour la période allant de 2011 à 2015 une somme de 5,5 millions d’euros avec un financement attendu de 80 %. Soit une somme de plus de 276 000 € par an, répartie équitablement entre la CCPF (Fouesnant) et la CCA (Concarneau).

 

Samedi 11 février 2012 : froid et sec à Gouesnac'h.

François Cosquéric Correspondant Ouest-france



11/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres